Qu’est ce qu’un cautionnement solidaire ?

Qu’est ce qu’un cautionnement solidaire ?

Vous venez de rencontrer votre futur propriétaire et il vous demande un garant ? Vous allez devoir revenir vers lui avec une nouvelle pièce dans votre dossier de location : un acte de cautionnement solidaire signé par votre garant et vous-même !

1.     Le cautionnement solidaire d’un bail d’habitation, c’est quoi ?

C’est une garantie que les propriétaires réclament souvent pour se protéger contre le non-paiement des loyers par leur locataire et qu’il ne faut pas confondre avec le dépôt de garantie.

Le cautionnement est un engagement pris par une personne extérieure au contrat de location auprès du propriétaire qui l’oblige à payer les loyers et les autres sommes dues par le locataire s’il n’y arrive plus. C’est un engagement qui ne doit pas être pris à la légère.

Obligatoirement écrit, l’engagement de caution est le plus souvent établi «sous seing privé», c’est-à-dire signé directement entre le bailleur et celui qui apporte sa caution. Il peut figurer sur le contrat de bail ou dans un acte séparé.

2.     Qui peut se porter caution ?

Le premier réflexe est souvent de demander à un parent ou à un ami de se porter caution, mais il faut savoir que certains organismes peuvent aussi le faire. Le propriétaire est en droit de demander qu’une ou plusieurs personnes se portent garants de son locataire. Il peut aussi refuser le cautionnement d’une personne s’il estime qu’elle n’est pas suffisamment solvable.

3.     Le bailleur ne peut pas toujours exiger un cautionnement solidaire

Sauf si le locataire est étudiant ou apprenti, le bailleur, personne physique, ne peut pas demander un cautionnement solidaire à son locataire s’il bénéficie déjà, ou s’il veut souscrire, une assurance ou toute autre forme de garantie garantissant les obligations locatives du locataire (GRL, assurance loyers impayés, etc..).

4.  Comment fonctionne le cautionnement solidaire ?

Le propriétaire peut faire appel à la caution, dès le 1er impayé, sans être obligé de rechercher si le locataire ne peut ou ne veut pas payer son loyer. Si la personne qui s’est portée caution a des difficultés pour payer ce qui est dû par le locataire, le propriétaire a le droit de lui saisir ses biens.

5.   Et quand on est en colocation sur le même bail ?

Une caution solidaire est engagée pour tous les colocataires, sauf s’il est stipulé que le cautionnement prendra fin « en cas de séparation ».

Une pluralité de cautions solidaires ne résout pas le problème : le propriétaire peut choisir de s’adresser à une seule d’entre elles pour le remboursement de l’intégralité de la dette !

Se porter garant ou demander à un proche de se porter garant n’est pas un engagement à prendre à la légère. Unkle peut vous apporter le garant dont vous avez besoin pour obtenir l’appartement que vous voulez sans avoir à solliciter un parent ou un ami et en gardant votre indépendance….

Pour faire votre demande, c’est ici www.unkle.fr

Déménager à moindre coût

C’est toujours un grand changement et une grande étape de déménager. Alors pour rendre la situation moins compliquée, Unkle vous donne les conseils pour déménager…
Lire l’article
Trouver un garant : qui peut se porter garant ?

Trouver un garant : qui peut se porter garant ?

Bien souvent les bailleurs réclament une caution (voire même plusieurs) aux candidats locataires. Pour trouver un garant les locataires ont le choix : demander à un de leurs proches de se porter garant pour eux ou se tourner vers une personne morale (garant institutionnel, banque…). Mais alors qui peut se porter garant ?

1.     Garantie locative : le garant est un particulier

Toute personne physique capable au sens juridique du terme peut être garant d’un candidat locataire à condition de remplir les conditions de solvabilité imposées par le bailleur.

Généralement, le propriétaire peut réclamer au candidat locataire un ou plusieurs garants, avec les conditions suivantes :

·       Un revenu au moins trois fois supérieur au montant du loyer (charges comprises) 

·       Un statut : le CDI

En effet, en cas de défaillance du locataire c’est le garant qui devra payer ses dettes locatives.

Afin d’éviter les risques d’impayés les propriétaires préfèrent donc renforcer leur vigilance en appliquant les deux critères mentionnés ci-dessus.

Les pièces justificatives pouvant être réclamées au garant physique par le locataire :

Pour les particuliers qui se portent garants la liste des pièces justificatives, fixée par le Décret n° 2015-1437 du 5 novembre 2015 à fournir au locataire pour la constitution de son dossier de location est :

1. Une pièce d’identité en cours de validité où apparaissent la signature et la photographie du titulaire :

·       Un passeport français ou étranger

·       La Carte Nationale d’identité française ou étrangère

·       Le permis de conduire français ou étranger

2. Une pièce justificative de domicile parmi :

·       Une facture d’eau, de gaz d’électricité de moins de trois mois

·       Une attestation d’assurance logement de moins de trois mois

·       La dernière quittance de loyer

·       Le dernier avis de taxe foncière ou, à défaut, titre de propriété de la résidence principale.

3. Un ou plusieurs documents attestant des activités professionnelles du garant parmi les documents suivants :

·       La copie de la carte professionnelle pour une profession libérale.

·       Le contrat de travail ou de stage ou, à défaut, une attestation de l’employeur précisant l’emploi et la rémunération proposée, la date d’entrée en fonction envisagée et le cas échéant la durée de la période d’essai.

·       La copie de la carte professionnelle pour une profession libérale.

·       L’extrait K ou K bis du registre du commerce et des sociétés datant de moins de trois mois pour une entreprise commerciale.

·       L’extrait D 1 original du registre des métiers de moins de trois mois pour un artisan.

·       La copie du certificat d’identification de l’INSEE, comportant les numéros d’identification, pour un travailleur indépendant.

·       Toute pièce récente attestant de l’activité pour les autres professionnels.

2.  Garantie locative : le garant est une personne morale

Différents organismes peuvent se porter caution :

·       L’Etat : celui-ci intervient dans des contextes particuliers et pour des profils spécifiques.

·       Les entreprises : Il n’est pas rare de voir certaines personnes demander à leur propre entreprise de se porter caution pour elles dans le cadre d’un bail d’habitation.

·       Les banques : votre banque peut se porter garant pour vous et s’engage à payer votre loyer en cas de défaillance. Dans le cas d’une caution bancaire locative, le dépôt initial est conséquent et donc contraignant pour le locataire.

·       Le garant institutionnel : comme Unkle, cette forme de garantie permet au candidat locataire quelle que soit sa situation de vie (en couple, en colocation, en CDD), d’obtenir un garant en quelques clics !

Les pièces justificatives pouvant être réclamées au garant, personne morale par le locataire :

Lorsque le garant est une personne morale, deux types de documents peuvent lui être réclamés par le bailleur :

1. L’extrait K bis original de moins de trois mois de la société ou les statuts ou toute autre pièce justifiant de l’existence légale de la personne, faisant apparaître le nom du responsable et l’adresse de l’organisme ainsi que la preuve qu’une déclaration a été effectuée auprès d’une administration, une juridiction ou un organisme professionnel.

2. La pièce d’identité en cours de validité du représentant de la personne morale figurant sur les statuts ou l’extrait Kbis.

Pour s’adapter aux nouveaux besoins de la société, les solutions de caution locative se sont diversifiées. Aujourd’hui de nombreuses solutions existent pour trouver le garant idéal en fonction de votre situation de vie !

Logement : quels organismes peuvent se porter garant pour une location ?

Logement : quels organismes peuvent se porter garant pour une location ?

Vous cherchez un garant et vous souhaitez dédouaner vos proches de cette responsabilité ? La solution : faites appel à un organisme pour assurer le cautionnement solidaire de votre contrat de location.

1. Avec Unkle, trouvez un garant solide !

Sachez qu’aux yeux de la loi votre garant peut être soit une personne physique soit une personne morale.

Unkle est un garant institutionnel (donc personne moral) qui se porte caution pour le locataire. Ce-dernier postule en ligne et obtient une réponse en moins de 24H pour savoir s’il est éligible ou non à la garantie locative Unkle.

Ce garant sélectionne les dossiers des candidats locataires sur la base de leur comportement bancaire, et assure donc aux propriétaires le sérieux des candidats sélectionnés.

N’oubliez pas qu’Unkle rembourse les retards de paiement sous 15 jours, à partir du moment où le bailleur a prévenu d’un retard ou d’un impayé. 

Unkle c’est pour le locataire la possibilité d’avoir un garant solide et pour le propriétaire l’assurance d’avoir son loyer payé à date fixe sans défaut ni retard de paiement !

2.             La banque, organisme de caution solidaire plausible

Sachez que votre banque a la possibilité de se porter garant pour vous.

En échange il vous sera demandé de bloquer une somme conséquente sur un compte bancaire pendant toute la durée du bail, compte qui sera alimenté par le candidat locataire au début du cautionnement et qui servira en cas d’insolvabilité du locataire à assurer le remboursement des dettes locatives.

Une solution qui n’est pas faite pour tous les portefeuilles et qui s’avère engageante dès le départ.

3.             Les autres solutions pour trouver un garant.

Pour ceux qui le souhaitent et qui cochent certains critères spécifiques, certaines associations/services de l’état permettent d’obtenir un cautionnement à moindres frais.

Attention cependant à bien vous renseigner sur les conditions d’éligibilité de ces dernières, qui sont souvent assez restrictives et spécifiques en fonction de l’organisme choisi.

Faites le meilleur des choix pour rassurer votre propriétaire avec un garant solide.

N’hésitez pas à parler de votre garant au propriétaire pour qu’il valide votre choix, si vous optez pour Unkle, et qu’il accepte votre certificat d’éligibilité Unkle. 

Intérimaire : 3 conseils pour trouver un logement

Intérimaire : 3 conseils pour trouver un logement

Vous êtes intérimaire et vous cherchez un logement. Vous en avez assez de voir les dossiers des autres passer avant le vôtre. Nous vous donnons dans cet article, 3 conseils pour vous aider à valoriser votre dossier, à le booster et obtenir l’appartement de vos rêves !

1.     Constituez un bon dossier de location

Pour que votre dossier soit recevable auprès du propriétaire ou de l’agence immobilière, veillez à mettre en valeur votre dossier :

  • Présentez un dossier de location complet : pour éviter d’oublier le moindre document faites-vous une checklist. Ayez un dossier en version dématérialisée et un dossier papier, ainsi dès que vous voyez l’annonce vous pourrez transmettre par mail votre dossier au futur propriétaire ou à l’agence immobilière. Vous transmettrez le dossier papier (si besoin) au bailleur lors de la première visite !
  • Soignez la présentation de votre dossier de location : paginez votre document, utilisez assez d’espaces pour rendre la lecture agréable, insérez un sommaire …
  • Soignez le mail de présentation ou le premier contact téléphonique : qu’importe votre premier contact, la présentation compte.

Si vous contactez le bailleur par téléphone, soyez poli, clair et agréable au téléphone, fixez le rendez-vous de la première visite avec lui et dès la fin du coup de fil transmettez-lui par mail votre dossier de location (en version pdf si possible).

N’hésitez pas à vous présenter et à glisser lors de votre premier contact téléphonique au propriétaire tous les éléments de réassurance dont vous disposez (la mise en avant de votre sérieux, de votre rigueur…), le tout illustré de quelques exemples précis, sans en faire trop bien entendu !

2.            Dotez-vous des meilleures garanties

Dotez-vous des meilleures garanties : par “garanties” on entend l’ensemble des éléments qui vont permettre de rassurer les propriétaires. La crainte principale des propriétaires étant les retards et défauts de paiement, dotez-vous d’un garant solide !

Que vous choisissiez un garant physique ou institutionnel comme www.unkle.fr, prenez celui qui rassurera le plus votre propriétaire !

Un garant institutionnel tel que Unkle peut s’avérer intéressant pour mieux convaincre le propriétaire : avec Unkle les propriétaires n’ont pas à craindre les impayés puisque à partir du moment où vous nous prévenez, nous vous remboursons le montant du loyer sous 15 jours. En cas de défaillance du locataire, Unkle continue de verser le loyer sur le compte du locataire et ce pendant toute la durée du bail, jusqu’à 24 mois d’impayés.

3.    Organisez votre recherche

Pour trouver l’appartement dont vous rêviez il va falloir définir les critères du bien désiré.

Utilisez un support pour mieux schématiser et divisez l’espace en 3 parties :

  1. Les éléments essentiels : on y retrouvera les éléments de base qui guideront votre recherche à savoir : budget, surface, nombre de pièces, quartier/ville… Veillez à ce que ces éléments correspondent à vos aspirations mais soient également raccords avec votre situation (budget, distance avec votre lieu de travail…)
  2. Les plus : tous les éléments que vous aimeriez avoir mais que vous ne définissez pas comme essentiels : un balcon, une piscine… bref tout ce qui vous vient en tête en fonction de votre situation.
  3. Les éléments bloquants : tous les critères qui font que vous ne prendriez pas le bien en question qu’importe ce qu’il propose.

Vous l’aurez compris ces différents éléments sont très personnels, à vous de juger les choses que vous insérez dans chacune des catégories.

Faites un petit récap des différents éléments.

Une fois l’exercice ci-dessus fait, vous aurez les idées claires sur le bien que vous cherchez,

Réutilisez ces infos pour votre recherche :

  • Faites-vous des alertes ajustées sur les sites de petites annonces
  • Transmettez votre récap aux agences immobilières et à votre entourage 

N’hésitez pas à mettre toutes les chances de votre côté pour décrocher l’appartement de vos rêves !

Est il obligé d’avoir un garant ?

Un garant est-il obligatoire ? Ce n’est pas obligatoire mais fortement recommandé La majorité des propriétaires réclament systématiquement un garant pour se protéger des loyers…
Lire l’article
Qui paie la taxe d’habitation ?

Qui paie la taxe d’habitation ?

Que vous soyez propriétaire ou locataire d’un logement, la taxe d’habitation est un sujet incontournable. Pour vous aider à mieux comprendre sa nature, son fonctionnement et ses particularités nous revenons pour vous dans cet article sur les fondamentaux de la taxe d’habitation.

  1. La taxe d’habitation (TH) : définition

La taxe d’habitation constitue un impôt dit local au même titre que la taxe foncière ou la taxe sur les logement vacants…

Le montant de la taxe d’habitation dépend de plusieurs choses : 

  • la localisation du logement en question
  • la situation personnelle de l’occupant (revenus, composition du foyer…) au 1er janvier
  • les caractéristiques du logement

La taxe d’habitation est perçue par les collectivités locales.

2. Propriétaire ou locataire : qui doit payer la taxe d’habitation (TH) ?

La taxe d’habitation est due chaque année par l’occupant du bien immobilier en question au 1er Janvier de l’année, peu importe qu’il s’agisse du locataire, du propriétaire ou d’un occupant à titre gratuit. Cette taxe est valable pour les résidences principales et secondaires.

A noter que dans le cadre d’une location de courte durée et donc temporaire (ex : location saisonnière permettant au propriétaire d’avoir la jouissance du bien une partie de l’année), c’est au propriétaire de payer la taxe d’habitation.

Sachez également qu’en cas de déménagement au cours de l’année, la taxe d’habitation devra être payée pour l’ex logement (celui occupé le 1er janvier) et non pas pour le nouveau.

Concrètement, prenons l’exemple d’un locataire qui déménage le 3 Juillet de l’année en cours, il devra payer en automne (de la même année) la taxe d’habitation du logement qu’il occupait au 1er janvier et non pas celle du logement qu’il occupe au moment du paiement de la taxe.

3. Le calcul du montant de la taxe d’habitation

Le montant de la taxe d’habitation est déterminé par référence à la valeur locative cadastrale du logement et de ses dépendances (garage, jardin…).

Concrètement la valeur cadastrale du logement représente la valeur supposée du bien s’il était loué aux conditions du marché.

Les valeurs locatives cadastrales ayant été fixées dans les années 70 par l’administration fiscale aidée des services du cadastre, elles ne correspondent plus aujourd’hui aux réalités du marché.

Afin d’ajuster ces valeurs, un taux est fixé chaque année afin de revaloriser les valeurs locatives cadastrales.

A noter : en cas de travaux et de modification de la consistance du bien, le propriétaire doit renvoyer une déclaration au fisc afin que soit réévaluée la valeur locative du bien.

4. Quid de la taxe d’habitation si le logement est vide/inoccupé au 1er janvier ?

Si le logement est vide au 1er Janvier de l’année, la taxe d’habitation ne s’applique pas.

Le propriétaire doit cependant pouvoir prouver à l’administration fiscale que le logement est inoccupé (ex :  facture de gaz, électricité qui montre une consommation trop faible pour que le logement soit occupé …).

Dans certains cas la commune peut réclamer au locataire une taxe sur les logements vacants (logements vides depuis au moins un an au 1er janvier et occupés moins de 90 jours dans l’année).

5. Les exonérations et dégrèvements pour la taxe d’habitation

Certaines personnes, en raison de la faiblesse de leurs revenus, pourront bénéficier d’une exonération de la taxe d’habitation. Pour bénéficier de cette exonération, les personnes concernées doivent remplir certains critères personnels et de ressources.

Article Unkle - trouver un garant pour être caution

Obtenir un garant : les solutions

Obtenir un garant est aujourd’hui devenu essentiel pour accéder à une location. Se porter caution n’est pas sans risque. Le garant est sans cesse demandé…
Lire l’article
Article Unkle - Solution garantie

Quels recours en cas de loyer impayé ?

Les solutions pour se protéger contre les loyers impayés existent pour le propriétaire La principale crainte d’un propriétaire bailleur? Les loyers impayés ! La majorité des bailleurs en…
Lire l’article

La loi Elan – Bailleur

Promulguée le 16 octobre 2018, la loi Elan s’impose comme la réponse du gouvernement face à l’évolution des problématiques liées au logement, notamment l’amélioration du…
Lire l’article