Encadrements des loyers : quel loyer fixer avec la garantie Unkle ?

Encadrements des loyers : quel loyer fixer avec la garantie Unkle ?

En vigueur depuis le 1er juillet 2019, l’encadrement des loyers concerne tous les nouveaux contrats de location conclus ou renouvelés à partir de cette date, qu’ils soient meublés ou non ou bien à usage mixte. Dans cet article nous vous donnons les clés pour comprendre et appliquer l’encadrement des loyers à votre bien locatif.

1.   Qu’est-ce que l’encadrement des loyers ?

L’encadrement des loyers a pour objet de limiter les montants de loyers abusifs de certains logements parisiens. Il ne concerne que les logements loués en tant que résidence principale.

Les propriétaires doivent se conformer au prix de référence fixé par arrêté du préfet. 

Pour connaître le montant fixé par décret de votre bien, il vous suffit de vous rendre sur ce site dédié et de renseigner les informations demandées concernant les caractéristiques du logement, la période de signature ou de renouvellement du bail, et l’adresse du logement.

 Une fois la simulation faite vous obtiendrez 3 types de loyer de référence : le loyer de référence, le loyer de référence minoré, le loyer de référence majoré.

Le montant du loyer de votre bien ne pourra excéder le loyer de référence majoré.

Prenons un exemple : 

Vous avez un bien de 2 pièces dans le XVIIIème arrondissement, construit entre les années 1971 et 1990, et qui est une location meublée. La période de référence souhaitée étant à compter du 1 juillet 2020, 

Pour un appartement de 35m², le loyer ne pourra donc pas dépasser le loyer de référence majoré (26,5€/m²). Le loyer hors charge ne pourra donc excéder 927€.

À noter, pour les locations meublées une majoration forfaitaire de 13% est appliquée sur les loyers de référence.

2.   Que se passe-t-il si le propriétaire-bailleur ne respecte pas l’encadrement des loyers ?

Pour tout bail signé après le 1/07/2020, le propriétaire est tenu de respecter cette réglementation. Si malgré tout, il impose au locataire un loyer qui ne respecte pas l’encadrement des loyers, ce-dernier peut saisir la préfecture.

Cette dernière se chargera de contacter le propriétaire pour lui demander d’abaisser le loyer en conformité avec les loyers fixés par l’encadrement des loyers et de virer le trop-perçu au locataire.

Si la mise en demeure est infructueuse la préfecture peut imputer une amende au propriétaire pouvant aller jusqu’à 15 000€ si le propriétaire est une personne morale et 5 000€ si ce-dernier est une personne physique.

3. La garantie Unkle entre-t-elle en compte dans le calcul du loyer de référence ?

La garantie Unkle ne rentre pas en compte dans le calcul du loyer de référence.

En effet, il s’agit d’un service externe qui ne s’intègre pas dans le calcul du montant du loyer. Unkle est une garantie locative dont le montant de la cotisation mensuelle est calculé sur le loyer charges comprises et ne fait donc pas partie du loyer de base.

Ex : Vous avez un bien locatif dont le montant de loyer ne peut excéder 980€.

Vous êtes en droit de réclamer un loyer disons de 927€ + 50€ de charges donc 977€, à votre locataire. Vous décidez de sécuriser votre investissement locatif gratuitement en optant pour un locataire garanti par Unkle. Le loyer reste de 977€ charges comprises pour le locataire auquel il faudra ajouter la cotisation mensuelle indépendante de 3,5% du loyer soit 34,1€/mois.

Le locataire aura donc à payer chaque mois le loyer charges comprises de 977€, loyer conforme aux loyers de référence + la cotisation Unkle de 34,1€.

Article Unkle - Solution garantie

Quels recours en cas de loyer impayé ?

Les solutions pour se protéger contre les loyers impayés existent pour le propriétaire La principale crainte d’un propriétaire bailleur? Les loyers impayés ! La majorité des bailleurs en…
Lire l’article
Qui gère les démarches d’un appartement en location ?

Qui gère les démarches d’un appartement en location ?

Les démarches administratives au moment d’un déménagement peuvent paraître insurmontables et les démarches semblent davantage compliquées quand il s’agit d’un bien immobilier en location : est-ce au propriétaire et/ou au locataire d’effectuer toutes les démarches liées au contrat d’énergie ? Il est important de réaliser ces démarches importantes plusieurs semaines avant son emménagement pour éviter la coupure de courant et les éventuelles déconvenues financières.

1.     Comment souscrire à EDF et/ou un fournisseur alternatif d’énergie au moment du déménagement ?

La première étape avant un déménagement est la souscription aux différents contrats relatifs à l’énergie : l’électricité et le gaz. Les deux démarches peuvent paraître compliquées mais un coup de fil au fournisseur suffit pour souscrire à un contrat d’énergie, que ce soit l’électricité et/ou le gaz.

En effet, souscrire à un contrat EDF et/ou un fournisseur alternatif est relativement simple :

·       Faire une estimation de la consommation d’énergie sur le site Internet du fournisseur et/ou auprès du service-client par téléphone

·       Remplir le formulaire (en ligne) et/ou accepter la proposition (téléphone) du fournisseur

·       Votre fournisseur contacte Enedis (ex-ERDF) pour effectuer l’ouverture du compteur électrique

·       Vous recevrez un échéancier et les frais de la mise en service du compteur électrique seront facturés sur la première facture d’électricité

Dans le cas d’une location, ces démarches doivent être prises en charge par le locataire puisque le compteur électrique et le compteur de gaz doivent apparaître au nom de l’occupant/les occupants du logement.

Vous devez impérativement effectuer ces démarches même s’il y a de l’électricité dans le logement : l’ancien locataire n’a (peut-être) pas encore résilié son ancien contrat d’énergie mais au moment venu, celui-ci va être résilié, vous n’aurez plus d’électricité si vous n’avez pas souscrit à un nouveau contrat d’électricité et vous risquez de payer une mise en service en urgence, plus onéreuse qu’une mise en service standard.

2.    À quel moment un changement du nom sur le contrat EDF est-il nécessaire ?

Parfois, le locataire d’un logement sera obligé d’effectuer un changement de nom sur le contrat EDF et/ou un fournisseur alternatif :

·       Modifier le nom figurant sur le contrat d’énergie suite à un mariage et/ou un divorce

·       Ajouter un nom au contrat d’énergie après un mariage (nouvel occupant)

·       Changer le nom figurant sur le contrat d’énergie après un décès pour “récupérer” le contrat et le conserver et/ou le résilier si le logement du défunt est vendu et/ou vacant

·       Changer le nom figurant sur le contrat d’énergie pour la location d’un local commercial : le compteur électrique d’un local commercial doit correspondre à l’occupant des locaux (comme un appartement)

Ces démarches incombent également la responsabilité du locataire : cliquez ici pour obtenir des informations complémentaires concernant le changement de nom sur un contrat EDF.

Les démarches administratives concernant les différents contrats d’énergie (électricité, gaz et eau) et les contrats auprès d’un fournisseur d’accès à Internet doivent être gérés exclusivement par le locataire puisque chaque contrat est nominatif avec l’identité de l’occupant. Au-delà des démarches administratives citées au-dessus, le locataire est tenu d’effectuer plusieurs démarches (cliquez ici) relatives à son changement d’adresse.

Le propriétaire d’un logement loué n’a aucune démarche à effectuer au moment de l’emménagement d’un locataire. Néanmoins, le propriétaire d’un logement est responsable de la salubrité du logement et des installations mises à sa disposition.

Location : trouver un garant quand on est étudiant

Location : trouver un garant quand on est étudiant

Pour la constitution d’un dossier de location, avoir un garant (une caution solidaire) n’est pas juridiquement obligatoire, pourtant, dans la pratique il est courant que les bailleurs le réclament. En effet, une caution solidaire rassure les propriétaires et renforce le dossier de location d’un candidat locataire. Pour les étudiants en recherche de location, un garant solide est donc un atout important pour obtenir l’appartement de ses rêves. Mais alors comment faire pour obtenir un garant solide lorsqu’on est étudiant ?

1.   Demander à un proche de se porter garant

Le plus courant est de demander à l’un de ses proches de se porter garant pour soi. Attention toutefois se porter caution solidaire d’une personne n’est pas un acte anodin et implique une lourde responsabilité pour les cautions. Le garant devra mettre à disposition du candidat locataire des documents privés (trois dernières fiches de paie, copie du contrat de travail…) qu’il n’a pas forcément envie de partager, une démarche souvent inconfortable pour le candidat locataire et pour le garant.

2.     Demander à sa banque d’être son garant

Dans la pratique une démarche plus difficile pour un étudiant, puisque la caution bancaire nécessite de déposer une somme d’argent importante sur un compte bloqué. Cette somme déposée par le candidat locataire en amont sera bloquée pendant toute la durée du bail d’habitation. Cet argent sera utilisé par la banque en cas d’insolvabilité du candidat locataire.

3.   Le garant institutionnel !

Pour les étudiants qui ont soif d’indépendance et qui ne souhaitent pas peser sur leurs proches en leur demandant de se porter caution pour eux il existe : le garant institutionnel.

Cette forme de garantie locative en ligne permet au candidat locataire d’obtenir un garant en ligne en quelques heures.

C’est le cas de Unkle, filiale de SADA Assurances. Plus qu’un garant Unkle sécurise le versement des loyers aux propriétaires. Un service apprécié des propriétaires puisqu’il permet d’éviter les impayés et/ou les retards de paiement, principales inquiétudes des propriétaires.

Unkle sélectionne les candidats locataires sur la base de leurs relevés de comptes bancaires en analysant la rigueur de gestion de leurs comptes bancaires. Le locataire obtient une réponse en moins de 24H.

Quelle que soit la forme de garantie choisie par l’étudiant pour sa recherche de logement, le candidat locataire a intérêt à se doter d’un garant solide pour convaincre le bailleur/propriétaire de lui louer son bien et obtenir l’appartement de ses rêves.

Comment trouver un logement quand on est sans emploi ?

Comment trouver un logement quand on est sans emploi ?

Quand on vient de perdre son emploi et qu’on se retrouve sans emploi / au chômage difficile de faire valoir son dossier de location auprès des bailleurs. Pour pallier les craintes des bailleurs et propriétaires orientez vos recherches de logement dans la bonne direction et dotez-vous de garanties solides.

1.    Comment trouver un bien à louer adapté à votre situation ?
 Pour éviter de perdre du temps, soyez clair dès le départ en indiquant au propriétaire ou à l’agence immobilière que vous êtes sans emploi.

Enfin, multipliez vos sources de recherche pour maximiser vos chances de trouver l’appartement qui vous plaît :

·       Sites web spécialisés

·       Agences immobilières

·       Réseau personnel…

Ne faites l’impasse sur rien !

2.     Renforcez votre dossier de location 

Pour mettre toutes les chances de votre côté et maximiser vos possibilités de convaincre le propriétaire ou l’agence immobilière, renforcez votre dossier de location :

1.     Présentez un justificatif d’allocations d’aide au retour à l’emploi

Si vous en avez la possibilité, intégrez dans votre dossier de location un justificatif d’allocations d’aide au retour à l’emploi (justificatif ARE). Il ne s’agit pas là d’un salaire mais d’une garantie de revenus (garantie de maximum deux ans) pour le paiement de vos loyers.

2.    Estimez vos droits à l’allocation logement

Vous pouvez évaluer vos droits à l’allocation logement en vous rendant sur le site de la caf. Si vous êtes éligible vous pourrez présenter l’attestation de droits à votre futur bailleur.

      3. Dotez-vous d’un garant solide pour votre location

Afin de renforcer votre dossier de location dotez-vous de garants solides. Que vous choisissiez une personne morale ou physique comme caution, veillez à ce qu’elle soit assez solide pour rassurer pleinement le propriétaire. Un garant institutionnel peut s’avérer une solution efficace pour rassurer le propriétaire, c’est le cas de Unkle qui sélectionne les dossiers de location en se basant non pas sur le statut du candidat locataire mais sur la rigueur de gestion de ses comptes bancaires. 

3.   Soignez vos contacts avec le propriétaire ou l’agence immobilière !

Soignez vos contacts avec le propriétaire, soyez :

·       réactif : veillez à lui répondre rapidement.

·       prenez des initiatives : soyez dans les premiers à contacter le propriétaire pour mettre toutes les chances de votre côté.

·       ponctuel : arrivez à l’heure au rendez-vous

·       courtois !

Enfin présentez un dossier de location complet et clair que vous lui remettrez en mains propres lors de votre première visite.

Article Unkle - Solution garantie

Quels recours en cas de loyer impayé ?

Les solutions pour se protéger contre les loyers impayés existent pour le propriétaire La principale crainte d’un propriétaire bailleur? Les loyers impayés ! La majorité des bailleurs en…
Lire l’article
Article Unkle - Un garant pour quoi faire ?

Un garant : pour quoi faire ?

Qu’est ce qu’un garant ? Les propriétaires reçoivent parfois jusqu’à plus de 50 candidatures pour un logement notamment dans les grandes villes. Ils privilégient donc le…
Lire l’article
Location : TOP 10 des groupes Facebook pour trouver un appartement

Location : TOP 10 des groupes Facebook pour trouver un appartement

Vous cherchez un appartement ? Il existe de nombreux groupes Facebook dédiés à la location, pour vous aider à trouver un logement, une colocation, ou même une sous-location via des petites annonces, qu’elles soient publiées par des locataires, des propriétaires ou ceux qui recherchent un bien à louer. Dans cet article, nous dressons la liste des groupes et pages les plus pertinents pour faciliter votre recherche !

1.     Trouver la location de ses rêves à Paris ou ailleurs via une page/un groupe Facebook

  1. Avec 220 000 membres, le groupe Paris BON PLAN [ 💰 Job,appartement,wanted colocation, STAGE,🍹 location ] prend la première position de ce classement. Il génère plus de 2100 publications par mois. En plus de présenter des annonces de location le groupe affiche également des annonces de recherche/proposition d’emploi. Un super groupe donc si vous êtes à la fois à la recherche d’un logement et d’un emploi !
  2. 1100 publications par mois, pas mal non ? Le groupe Logement, colocation & Sous location sur Paris vous aidera surement à trouver la perle rare. Il compte 70 000 membres.
  3. Le groupe Paris : colocation, location, sous-location, appart et ses 51 000 membres soudés génèrent plus de 1100 publications par mois. Autant de chances de trouver son bien à louer.
  4. Plus de 80 000 membres sont présents dans le groupe Paris Appartement, Chambre, Sous-location, Colocation, Maison à louer, cependant moins actifs, avec une moyenne de 150 publications par mois.
  5. Pour des locations de courte durée, le groupe Intermittents Solidarité Logement pourra vous être utile avec 220 publications par mois pour 12 000 abonnés, c’est un groupe très actif !
  6. Le groupe Team Wanted #APPART #LOGEMENT #LOCATION #MAISON #APPART #BUREAU #PARKING a une visibilité plus faible, il compte 11 000 membres et une moyenne de 20 publications par mois. Ne sait-on jamais, même avec peu de volume, votre perle rare se trouve peut-être parmi ces annonces !
  7. Cette fois-ci on vous parle d’une page et non d’un groupe, Plan Appart Paris même système, pour publier, il suffit d’envoyer un message aux administrateurs, ! Le groupe possède une bonne visibilité avec 77000 abonnés.
  8. Location appartement Paris avec 112 867 membres, ce groupe dynamique regorge de bonnes opportunités pour trouver un bien en location !
  9. PLAN APPART : colocation / location à Paris, un groupe destiné aux étudiants, Expats, Erasmus, Actifs… avec 5700 membres.

2.       Trouver son logement via Facebook : une Marketplace dédiée

Même si ce n’est pas un groupe, nous avons pensé que cela pourrait vous intéresser dans votre recherche de logement : l’apparition depuis août 2017 de la Marketplace Facebook.

En effet, depuis le 25 septembre 2018, Facebook a amélioré sa plateforme, elle ne contient plus seulement des annonces de particuliers, mais désormais aussi celles des professionnels de l’immobilier avec lesquelles Facebook a développé des partenariats : Paruvendu et Ubiflow.

Dès maintenant, il est possible de rechercher un logement à louer en fonction de ses propres critères, avec en prime, une carte interactive qui permet de les sélectionner par lieu.