Qu’est-ce qu’un garant et quel est son rôle ?

Qu’est-ce qu’un garant et quel est son rôle ?

Garant pour location – rôle – définition – cautionnement

Le rôle du garant est de couvrir les dettes du locataire en cas d’impayés du locataire. Pour être garant, il faut signer l’acte de cautionnement et convaincre le propriétaire que l’on peut remplir toutes les conditions (être solide financièrement et avoir une situation stable).

Définition : garant [caution] pour locataire

Le garant doit se porter caution pour le locataire. En d’autres termes, c’est lui qui s’engage à régler les dettes du locataire en cas :

  • D’impayés de loyer
  • De charges non réglées

De dégradations du logement

Le bail formalise le rôle du garant à travers l’acte de cautionnement. La caution est un interlocuteur privilégié entre le bailleur et le locataire. La durée de l’engagement de la caution est précisée dans le bail, elle prend généralement fin quand le bail se termine.

L’acte de cautionnement fixe aussi un montant maximum que le garant peut rembourser. Le garant [la caution] apporte donc une sécurité financière au bailleur.

La caution peut être une personne physique ou une personne morale.

Garant physique : Généralement un proche du locataire [parents, famille, amis]

Garant moral : Une société, un institut bancaire, Unkle

Il existe 2 types de caution : caution simple et solidaire

La caution simple :

Le propriétaire se retourne d’abord vers le locataire en cas d’impayés. Ce n’est qu’après avoir fait toutes les relances [téléphoniques, recommandés]et démarches judiciaires qu’il peut faire intervenir le garant.

La caution solidaire :

En cas d’impayés, le propriétaire peut se retourner directement contre un locataire [dans le cas d’une caution solidaire].

S’il y a une colocation simple : Le garant de X ne réglera que les dettes locatives de X.

Dans le cas d’une colocation solidaire : Le garant de X peut régler les dettes de l’ensemble des colocataires [Y et Z]. La caution se doit de payer les dettes de X jusqu’à 6 mois après son départ de la colocation. Il faut donc bien réfléchir avant de faire une colocation solidaire.

Garant pour appartement : une obligation ?

En théorie, personne n’est obligé d’avoir un garant et un locataire pourrait louer sans garant. Aucune loi n’oblige le locataire ou le propriétaire à réclamer un garant. On peut penser que quelqu’un qui est en CDI avec salaire confortable n’ait pas besoin de garant…

Mais, dans les faits, la quasi-totalité des propriétaires réclame un garant. Pour le bailleur c’est le meilleur moyen de se protéger contre les impayés de loyers en cas de défaillance du locataire.

Le propriétaire bailleur peut :

  • Exiger un garant et réclamer des documents prouvant que le locataire est solvable
  • Refuser un garant, qui ne pourrait pas combler les dettes du locataire

Attention !

Aucun garant ne peut être refusé en raison de sa nationalité.

Certains documents ne peuvent pas être demandés : la liste des documents pouvant être demandés à un locataire ou à son garant figure dans le Décret n° 2015-1437 du 5 novembre 2015 fixant la liste des pièces justificatives pouvant être demandées au candidat à la location et à sa caution que vous pouvez retrouvez sur le site Legifrance.

Aussi, la loi de l’offre est de la demande de logement est déséquilibrée en France. Il y a plus de gens qui cherchent un logement que ceux qui en proposent un. Le propriétaire est avantagé et choisira donc le candidat locataire avec les meilleures garanties [garant solide, CDI, salaire 4 fois supérieur au loyer].

La loi Boutin interdit au propriétaire de cumuler une assurance GLI [Garantie Loyers Impayés] et un garant.

Qui peut être garant ?

Un garant physique : Un proche, famille

C’est en général la famille propre qui est le plus susceptible d’accepter de se porter garant d’un locataire. Il faut demander à sa famille, amis, collègues.

Un garant moral

Une entreprise qui est épaulée par une assurance.

Un garant avec des ressources suffisantes

Le garant doit pouvoir combler les dettes du locataire [payer les loyers +les charges + les travaux de réparation]. Sinon, il ne sera jamais accepté par le propriétaire.

Une caution qui remplira ces 3 conditions :

  • Gagner 3-4 fois le montant du loyer : cela peut grimper très vite à près de 3 000 € dans les grandes villes !
  • Avoir une situation stable : CDI hors période d’essai, fonctionnaire, retraité
  • Avoir un historique en France : les propriétaires sont méfiants des garants étrangers

Retrouvez notre article sur comment trouver un garant pour plus de détails.

Remboursement des dettes locatives

Le garant s’engage à rembourser les dettes du locataire quand il signe l’acte de caution.

Ces dettes peuvent concerner : les loyers + les charges + la remise en état après dégradation.

Le garant ne peut pas se désengager et est obligé de payer le locataire en cas d’impayés.

Il devra par la suite se tourner vers le locataire pour lui rembourser la somme due.

Il faut donc bien réfléchir avant de se porter garant pour quelqu’un et si possible s’assurer de sa solvabilité.

Comment faire pour se porter garant pour un locataire ?

Vous voulez rendre un service à un locataire en devenant son garant. Voici les différentes démarches à suivre :

  • Boucler un dossier financier

Présenter tous les justificatifs qui témoignent de la bonne santé financière du garant et de la stabilité de sa situation :

  • Pièce d’identité
  • Justificatif de domicile
  • Justificatifs de sa situation professionnelle
  • Documents qui témoignent de ses ressources : bulletins de salaire…

Convaincre le propriétaire : pourquoi vous et pas un autre ? Êtes-vous suffisamment solvable, est-ce que j’ai confiance en vous ?

  • Signer l’acte de caution : ultime étape, ce document doit être rédigé à la main par le garant et précise à quoi il s’engage
  • Dans certains cas, il peut même vous être demandé d’aller authentifier sa signature en mairie

L’acte de cautionnement : Durée + engagements de la caution

Durée de l’engagement du garant :

Le garant indique généralement une durée d’engagement limitée dans le bail. Ce contrat vise à préciser jusqu’où va l’engagement du garant :

  • Montant maximum que la caution doit rembourser
  • Pour quelle durée le garant s’engage

Les mentions principales que l’acte de cautionnement doit comporter :

  • Où habite le garant + quelle est son identité
  • Où souhaite habiter le locataire + l’identité du locataire
  • Où habite le propriétaire + l’identité du propriétaire + Signature
  • Le type de caution : Caution simple ou solidaire [sans mention, ce sera une caution simple par défaut]
  • La durée de la caution doit être égale à la durée du bail et ses éventuels renouvellements.

Le garant doit écrire à la main : de quelle nature est l’engagement + à combien s’élève le loyer et les charges + signer + l’extrait de l’article 22-1, loi 6 juillet 89 + IRL : une éventuelle révision du loyer

Il est très rare de voir une durée indéterminée sur un bail.

Caution simple

Dans une caution simple, le bailleur doit obligatoirement se retourner dans un premier temps contre le locataire.

  • Envoi d’un commandement de payer le loyer rédigé par un huissier à faire parvenir au locataire par lettre recommandée avec AR
  • Si cela ne marche pas [mauvaise foi du locataire, refus de payer ou bien insolvabilité]. Le bailleur fait intervenir le garant [lettre recommandée avec AR].

La caution simple est peu avantageuse pour le garant, car :

  • c’est le propriétaire qui s’occupe de la procédure de remboursement
  • le garant n’intervient qu’en cas d’échec de la procédure entamée par le propriétaire contre le locataire

Caution solidaire

La caution solidaire est à l’avantage du propriétaire, car il peut directement se retourner contre le garant sans avoir à passer par le locataire. Elle ne peut pas être cumulée avec une assurance GLI.

Un garant pour location solide avec Unkle

Le rôle du garant est à prendre très au sérieux. Il faut pouvoir prévoir le pire cas de figure.

Si vous ne souhaitez prendre aucun risque, Unkle peut se porter garant pour un locataire et garantir vos loyers gratuitement.

Location — Que dit la loi sur le rôle du garant ?

Location — Que dit la loi sur le rôle du garant ?

Le garant et la loi

Plusieurs lois sur le rôle du garant existent. L’acte de cautionnement formalise les engagements du garant (durée déterminée ou indéterminée). La caution simple ou solidaire indique quand le propriétaire peut faire intervenir la caution. La loi oblige le garant à s’engager sur l’ensemble de la durée du bail et à rembourser le propriétaire en cas de défaillance du locataire.

Définition : garant pour location

Le garant est une personne qui se porte caution pour un locataire . Les devoirs du garant sont précisés dans l’acte de cautionnement . La caution s’engage à régler les dettes du locataire si celui si ne parvient plus à payer son loyer.

Le rôle du garant et la loi

D’un point de vue juridique, le rôle du garant est très encadré.

Bien qu’il n’y ait pas d’obligation légale d’avoir un garant , la majorité des bailleurs en réclame un pour sécuriser leur investissement et se protéger des impayés de loyers.

Le garant ne peut pas se substituer au dépôt de garantie.

Il ne faut pas non plus confondre le garant (personne qui se porte caution pour un locataire) et la caution (qui est un acte juridique).

Légalement parlant, le garant peut aussi bien être une personne physique (famille, parents, amis) qu’une personne morale (Unkle).

Les droits — devoirs — et interdictions du garant

Les droits :

  • Se retourner contre le locataire pour lui réclamer un remboursement
  • Contester la validité de l’acte de cautionnement s’il est mal rédigé
  • Garantir plusieurs locataires à la fois (même si c’est déconseillé)
  • S’engager pour une durée déterminée ou indéterminée

Les devoirs :

  • En se portant caution, il s’engage à rembourser le propriétaire, si le locataire est défaillant
  • Il reste engagé jusqu’à l’expiration du bail et ne peut pas se retirer avant
  • Il doit conserver l’original de l’acte de cautionnement

Les interdits :

  • Se retirer prématurément du bail sans l’accord du propriétaire
  • Refuser de rembourser le propriétaire

Le bailleur et la réglementation

Le propriétaire a lui aussi des obligations légales à l’encontre du garant.

Il est dans son droit de :

  • Réclamer un garant au locataire
  • S’assurer de la solvabilité de la caution
  • Refuser un garant sur des motifs strictement financiers
  • Choisir une caution simple ou solidaire

En revanche, il est illégal de :

  • Cumuler un garant avec une assurance loyers impayés (sauf pour les étudiants ou apprentis)
  • Demander certains documents interdits au garant (santé, RIB, mariage). Transgresser cette loi est puni d’une amende de 3 000 €.
  • Refuser un garant sous prétexte de sa nationalité (discrimination)

Que dit la loi sur les engagements du garant ?

D’après la loi, le garant qui se porte caution est obligé de rembourser les dettes du locataire qui ne paye pas : Cela comprend, les impayés de loyers et des charges, les pénalités pour retard de paiement, les frais de remise en état en cas de dégradation du logement.

L’engagement varie s’il s’agit d’une caution simple ou solidaire.

La caution simple

D’un point de vue législatif, la caution simple est procédurière et oblige le propriétaire à récupérer ses impayés auprès du locataire. C’est pourquoi il préférera une caution solidaire.

Pour être en conformité avec la loi, le propriétaire doit effectuer des relances et envoyer un commandement de payer rédigé par un huissier au locataire.

Si le locataire refuse de payer ou est insolvable, le propriétaire devra prévenir le garant via un recommandé lui expliquant la situation.

Garant solidaire

La caution solidaire est plus avantageuse pour le propriétaire car il peut s’attaquer directement au garant pour se faire rembourser.

La colocation solidaire

Dans le cadre d’une colocation, il est très courant (et tout à fait légal) que le propriétaire exige que chacun des colocataires ait un garant solidaire.

Autrement dit : dans une colocation de 3 colocataires (A, B, C), le garant de A peut payer pour les 2 autres (B et C).

Le cautionnement — comment respecter la loi ?

L’acte de cautionnement est un document qui stipule l’ensemble des engagements du garant.

Il est généralement signé par les 3 parties : le garant, le locataire et le bailleur. Il est préférable que chacune des parties garde un exemplaire du contrat, le garant doit garder l’original.

Pour être conforme avec la loi, il est obligatoire que l’acte soit sous forme d’écrit.

Si celui-ci est mal rédigé, non conforme, non transmis au garant, la responsabilité du garant peut ne pas être engagée pour cause de nullité du contrat.

Les mentions obligatoires de l’acte de cautionnement

L’acte de cautionnement doit contenir plusieurs mentions obligatoires :

  • L’identité du bailleur + du candidat locataire
  • Localisation du logement
  • S’il s’agit d’une durée délimitée ou non délimitée dans le temps
  • Le type de caution (simple/solidaire)
  • A combien s’élève le montant du loyer + et quelles sont les conditions de révision
  • Quel est le montant maximal de la caution ?
  • Mention indiquant que la caution a conscience de la nature et de l’étendue de son engagement
  • L’extrait intégral de l’article 22-1 de la loi du 6 juillet 1989

Durée de l’engagement de la caution

Le cautionnement doit mentionner s’il s’agit d’une durée limitée ou illimitée dans le temps. Si aucune mention n’est précisée dans le contrat, la loi considère qu’il s’agit d’une durée limitée.

Loi Élan — suppression de la mention manuscrite

Suite à la loi Élan de 2018, le garant n’est plus obligé de recopier à la main ses engagements (alinéa du 6 juillet 89). Cette nouvelle réglementation concerne les contrats qui ont été fait après le 25 novembre 2018.

Loi Boutin — Le non-cumul de l’assurance loyers impayés et du garant

La loi Boutin interdit aux bailleurs qui ont déjà souscrit une assurance (GLI) à exiger en plus que le candidat locataire ait un garant (exception si le locataire est un étudiant ou un apprenti).

En cas de cumul des deux garanties (garant + GLI), le contrat peut être frappé de nullité.

Peut-on légalement se désengager quand on est garant ?

D’un point de vue légal, le garant ne peut pas se désengager avant la fin du bail. Il est tenu de rembourser les dettes du locataire dans tous les cas.

Dans un cautionnement à durée indéterminée : une fois le bail terminé, le garant peut mettre fin à son engagement quand il le souhaite. Pour cela il suffit d’envoyer un recommandé avec AR au garant.

Dans un cautionnement à durée déterminée : il est obligé d’attendre la fin du bail et n’a aucun moyen de mettre fin à sa responsabilité.

Quand est-ce que la caution prend fin ?

Aux yeux de la loi, la caution prend normalement fin :

  • Quand le bail arrive à son terme
  • Quand le garant a fini de rembourser ses dettes auprès du propriétaire
  • Au décès du garant
  • À la date prévue par la caution si durée déterminée

Quelle procédure légale suivre en cas d’impayés ?

La législation est très stricte en matière d’impayés en France. Cela encourage (malheureusement) les propriétaires à demander des garanties élevées pour se protéger financièrement contre les impayés (ce qui pénalise les candidats locataires).

La situation peut se résoudre à l’amiable (renégociation, tiers temps…) avant d’enclencher la machine juridique (procès, huissier, avocat, tribunal).

Le propriétaire doit dans un premier temps voir s’il y a signé une caution simple ou solidaire.

Caution simple et intervention de la caution :

Cette caution oblige le propriétaire à effectuer lui-même les démarches avant de faire intervenir le garant (ce qui prend plus de temps qu’avec la caution solidaire). Sans quoi la caution n’est pas obligée d’intervenir.

Cela passe par des relances (visites, téléphone) et un commandement de payer rédigé par un huissier envoyé directement au locataire.

Le bailleur doit démontrer que le locataire ne peut vraiment pas payer avant de faire intervenir le garant. De ce fait, les propriétaires privilégient majoritairement la caution solidaire.

Caution solidaire et intervention de la caution :

Le propriétaire peut « déclencher directement l’acte de cautionnement » dès le premier impayé sans passer par le locataire.

En conclusion

Peu importe le type de caution signé, le garant sera toujours obligé de rembourser. S’il refuse, il s’expose à des poursuites judiciaires.En cas d’insolvabilité du garant, il est possible de négocier un délai supplémentaire (jusqu’à 24 mois) pour payer.

Louez sans prise de tête avec Unkle

Chez Unkle, nous nous occupons de toute la partie administrative. “ Unkle, votre garant sur mesure !” Toutes les démarches sont faites en ligne pour vous simplifier la vie au maximum la tâche.

Article Unkle - Solution garantie

Quels recours en cas de loyer impayé ?

Les solutions pour se protéger contre les loyers impayés existent pour le propriétaire La principale crainte d’un propriétaire bailleur? Les loyers impayés ! La majorité des bailleurs en…
Lire l'article
Logement : Quels documents fournir au garant pour une location ?

Logement : Quels documents fournir au garant pour une location ?

Garants : Quels documents faut il fournir pour une location ?

Le bailleur demande un ensemble de documents au garant d’une location pour s’assurer de sa solvabilité, sa situation professionnelle et ses ressources financières. Voici un article complet pour vous présenter les différents pièces et justificatifs à transmettre à sa caution pour une location.

C’est une bonne situation ça garant ?

La réponse sera plus tranchée que celle d’Otis dans Astérix. Non, se porter garant n’est pas la meilleure des situations. La caution prend de gros risques financiers en garantissant un locataire. Il faut donc bien réfléchir avant de prendre une décision.

Garant et dossier de location

Afin de maximiser ses chances de décrocher un logement, il est primordial pour le locataire d’avoir un bon dossier de location. Aujourd’hui, il y a plus de locataires qui cherchent un logement que de propriétaires qui proposent un logement. Le bailleur est donc en position de force (en particulier en zone tendue et dans les grandes villes.

Pour départager les nombreux candidats locataires [une dizaine pour 9 min 2 s à Paris], le bailleur choisira le meilleur dossier.

Soignez le fond et la forme de son dossier

Afin de pouvoir convaincre le propriétaire, il faut soigner le fond et la forme de son dossier. La documentation fournie doit être complète, et bien soignée. Tous les moyens sont bons pour que le propriétaire se souvienne de vous en bien.

La première impression est primordiale. Une visite d’appartement, ça se prépare comme un entretien d’embauche. Comme pour un entretien, il est probable que d’autres candidats locataires attendant leur tour pour visiter le logement. Soyez courtois et ne vous laissez pas intimider.

Le style a son importance

Pensez donc à avoir un dossier complet :

Même si la paperasse c’est long ou que vous souffrez de « phobie administrative », il ne faut oublier aucune des pièces réclamées.

Justificatif d’identité, de domicile, des ressources et de sa situation professionnelle. Cela facilitera la vie du bailleur et montrera votre sérieux.

Un dossier bien présenté :

Comme disait Orelsan don son clip Simple Basique : « le style à son importance “. Afin de simplifier au maximum la tâche au propriétaire qui doit trier beaucoup de candidats, soignez bien la forme de vos documents :

  • Page de garde avec un sommaire des documents
  • Classement des pièces justificatives dans le bon ordre
  • Imprimer des copies pour l’agent ou le bailleur
  • Photo d’identité
  • Orthographe irréprochable
  • Format lisible et écrit en gros

Pour vous aider, pensez à créer un fichier dédié sur votre ordinateur ‘dossier garant location’, à nommer, scanner, numéroter tous vos documents.

Ayez un mail prêt avec les documents numérisés sous forme de PDF. Le propriétaire vous remerciera de lui avoir grandement facilité la tâche en lui envoyant toutes les pièces d’un coup.

Mettez vos points forts sur la première page :

  • Salaire
  • Garant solide
  • Situation professionnelle
  • Personne soignée — non-fumeur — pas d’animaux de compagnie

Loi Alur — les documents obligatoires à demander au garant

La loi Alur nous précise quels sont tous les documents à fournir au garant pour votre location. Tous ces documents sont utiles pour le garant de la location ainsi que pour le bailleur.

Les papiers à demander au garant physique

Le garant peut être aussi bien une personne physique qu’une personne morale.

Attention, pour un garant physique, le bailleur ne peut réclamer qu’un seul de ces documents :

  • Carte d’identité
  • Passeport
  • Permis de conduire

Le justificatif doit contenir obligatoirement une photo et être en cours de validité.

Les justificatifs de domicile de la caution

Un seul de ces documents est nécessaire. Cela peut être :

  • Une facture eau, gaz, électricité datant du dernier trimestre
  • Votre dernière quittance de loyer/taxe foncière
  • Une attestation d’hébergement

Des justificatifs d’activité

Ces documents visent à s’assurer que le garant est bien solvable et qu’il sera en mesure de couvrir les impayés du locataire. Voici les pièces nécessaires :

  • Salarié : le contrat de travail/attestation de travail
  • Commerçant : extrait de KBIS
  • Indépendant : certificat de l’INSEE
  • Profession libérale : carte d’identité professionnelle
  • Preuve récente d’une activité professionnelle

Des justificatifs des ressources financières conséquentes

  • Salariés : les 3 derniers bulletins de salaire
  • Non-salariés : le dernier avis d’imposition
  • Versement de prestations sociales : retraites pensions, allocations…
  • Immobilier : rentes viagères/revenus, titres de propriété

C’est le premier critère que regardera le bailleur après l’activité professionnelle du garant [n’oubliez aucun justificatif]. Il est important de vérifier l’authenticité de ces documents et de les comparer entre eux.

Unkle se charge de vérifier les dossiers des candidats et les appels au téléphone pour vérifier si leur situation est stable et s’ils sont suffisamment solvables.

Les documents facultatifs sont un plus

Bien sûr, tous documents qui peuvent augmenter vos chances sont à prendre en compte. Le plus important pour le propriétaire, c’est de savoir s’il recevra son loyer tous les mois et si vous êtes solvable. C’est à ça que sert un garant pour appartement.

Le salaire est important, mais ce n’est pas le seul élément à mettre en avant dans son dossier. Ainsi, il peut être important de :

  • Préciser si le garant de location est propriétaire de son logement
  • S’il prend en charge 1 seul locataire à la fois
  • S’il n’a aucun crédit en cours

Posez-vous la question : qu’est-ce qui peut rassurer le propriétaire pour qu’il me fasse confiance à moi et à mon garant ? Ce qui va le rassurer c’est de savoir : Qui vous êtes : carte étudiant, pièce d’identité + en savoir un peu plus [lettre de motivation, CV] Si vous gagnez bien votre vie et que vous payez vos impôts : avis d’imposition, taxe foncière, Relevé d’Identité Bancaire [RIB], APL, CAF Si vous êtes un bon payeur : quittance de loyer

Attention aux documents interdits ou confidentiels

Il y a certains papiers que le bailleur n’a pas le droit de demander au garant :

  • La carte vitale
  • Tout élément concernant sa santé [dossier médical]
  • Casier judiciaire
  • La mise en place d’un virement automatique
  • Contrat de mariage
  • Un imprimé de vos relevés bancaires
  • Si vous avez des crédits en ce moment

En cas de non-respect de cette règle [loi du 6 juillet 1989 et 17 janvier 2002], le bailleur s’expose à une forte amende. A quel moment faut-il réclamer les documents au garant ? Pour choisir un candidat locataire, le bailleur doit dans un premier temps analyser toutes les pièces des candidats. Les papiers seront donc demandés entre la visite de l’appartement et la signature du bail.

Lettre de garant pour location

Le garant doit aussi signer un acte de cautionnement qui décrit ses responsabilités et la nature de son engagement. Ce document prend forme de lettre. Un modèle de lettre de garant pour location sera bientôt disponible sur notre blog.

Unkle devient garant pour votre locataire

Avec Unkle, plus besoin de prendre de risques. Pas de paperasse, tout est fait en ligne en 5 min. Nous nous chargeons de tout et appelons même le propriétaire au téléphone pour qu’il vous prenne ‘vous et pas un autre’ comme locataire.

Location : Combien faut-il gagner pour être garant ?

Location : Combien faut-il gagner pour être garant ?

Quel revenu pour être garant ?

Pour être garant, il faut avoir des revenus 3 fois supérieurs au loyer. C’est au propriétaire de juger si un garant gagne suffisamment pour qu’il puisse se porter caution d’un locataire. Pour s’assurer de la solvabilité du garant, le propriétaire peut lui demander : des justificatifs de revenus, ses 3 derniers bulletins de paie et son dernier avis d’imposition.

Quel est le rôle du garant ?

Le rôle du garant est de sécuriser le propriétaire si le locataire ne paye pas son loyer.

En cas d’impayés, l’acte de cautionnement engage le garant à rembourser : les loyers non réglés, les charges, les réparations. Dans le cadre d’une caution solidaire, le propriétaire peut exiger un remboursement auprès de la caution dès le premier impayé.

La durée de l’engagement du garant ainsi que le montant maximum à rembourser sont précisés dans l’acte de cautionnement. Aussi, le garant ne peut pas se désengager avant la fin du bail.

Un garant solide financièrement

Pour devenir garant pour un locataire, il y a 3 conditions à remplir : gagner plus de 3 fois le loyer, avoir une situation stable.

Sachant que le garant sert à essentiellement à rembourser les dettes du locataire en cas d’impayés, celui-ci doit avoir des ressources suffisantes. Le propriétaire regarde avant tout quels sont les revenus (solvable) du garant et si sa situation est stable.

Justificatifs de ressources à demander au garant ?

Pour s’assurer de la solidité financière de la caution, voici une liste de documents à lui demander :

  • Le dernier avis d’imposition en France.
  • Ses 3 derniers bulletins de paie/ses 2 derniers bilans d’activité
  • Justificatifs de revenu, capitaux immobiliers, versement d’indemnité

C’est le propriétaire qui décide si le garant a des revenus suffisants

Les critères de sélections des garants varient d’un propriétaire à l’autre. Généralement, ils réclament un garant qui gagne 3 à 4 fois le montant du loyer.

Avec la concurrence et l’envolée des prix à Paris, cela devient très difficile de trouver un garant dans la capitale. En plus de cela, le propriétaire demande généralement le paiement de plusieurs loyers d’avance ainsi qu’un dépôt de garantie.

Voici une estimation du montant des loyers à Paris [d’après LCI] et de combien un garant doit gagner pour être accepté par le propriétaire :

  • Pour un simple studio de 22 min 2 s à 863 €, le garant doit gagner au moins 2 589 €.
  • Pour un T2 à 1 290 € le garant doit au moins gagner 3 870 €.

Ex : Les ressources du garant pour garantir un locataire [Paris] ?

Combien un garant doit  il gagner pour se porter caution d’un locataire (Paris) - -

Source : LCI — 28 mars 2019 — Louer à Paris coûte de plus en plus cher — prix moyen du m — à Paris en 2019/img alt : Combien un garant doit il gagner ? Paris

Un propriétaire peut refuser un garant pour des motifs financiers ou si sa situation n’est pas assez stable [CDD, période d’essai, chômage]. En revanche, il n’a pas le droit de refuser un garant sous prétexte de sa nationalité.

Comment trouver un garant qui gagne suffisamment ?

Si vous ne trouvez personne dans votre entourage qui ait les moyens de se porter caution pour vous, vous pouvez faire appel à un garant institutionnel comme Unkle. Nous sommes accompagnés par l’assureur Saada spécialisé dans les impayés de loyers. Nous remboursons jusqu’à 96 000 € d’impayés sur 24 mois.

En devenant votre garant, nous nous chargeons d’appeler votre propriétaire pour le convaincre de vous accepter comme locataire.

Article Unkle - Un garant pour quoi faire ?

Un garant : pour quoi faire ?

Qu’est ce qu’un garant ? Les propriétaires reçoivent parfois jusqu’à plus de 50 candidatures pour un logement notamment dans les grandes villes. Ils privilégient donc le…
Lire l'article
Trouver un garant quand on est étranger en France

Trouver un garant quand on est étranger en France

Si vous êtes étranger et n’avez jamais résidé en France, il est probable que votre futur propriétaire vous demande un garant. Ce dernier s’engage à payer votre loyer à votre place en cas de défaut de paiement (voir notre article Un garant : pour quoi faire ?).

appartement étranger difficultés formalité France garant location trouver un garant unkle

La caution ou garant est une garantie demandée par la quasi totalité des propriétaires ou des agences. Tournez vous vers Unkle pour obtenir rapidement votre garantie !

Pour rassurer votre propriétaire, vous disposez de plusieurs options :

Une personne de confiance en France

Si une de vos relations (famille, amis) peut se porter garant de votre loyer, n’hésitez pas à la mettre en contact avec votre propriétaire. Dans la meilleure des situations, vous pouvez même venir visiter l’appartement avec lui.

  • Une personne de confiance à l’étranger

En théorie, le propriétaire ne peut pas légalement refuser un garant sous le seul prétexte qu’il réside à l’étranger ou n’a pas la nationalité française. Mais ce constat reste théorique…

En pratique, un dossier ayant un garant français va souvent avoir la priorité sur un autre dossier, même si le propriétaire ne justifiera jamais son choix pour ne pas être sanctionné par la loi.

Plusieurs raisons motivent cette réticence envers les garants étrangers, notamment

  • Une mauvaise compréhension des pièces justificatives, qui ne sont pas les mêmes qu’en France (fiches de paie, lettres de banque, justificatifs d’identité étrangers)
  • La difficulté de mettre en œuvre la procédure de recouvrement en cas de défaillance du locataire si le garant n’est pas présent sur le sol français.
  • Un garant personne morale : Unkle

Plusieurs solutions payantes existent sinon.

Unkle est la moins chère et la plus efficace !

Unkle est le nouveau garant des locataires. Il rassure les propriétaires, grâce à l’assureur SADA, leader du marché sur les garanties de loyers impayés, qui se porte caution dans le cas où un locataire ne paierait pas son loyer.

Postulez en 2 minutes sur le site d’Unkle pour obtenir votre garant

En cas de défaillance, le propriétaire peut recouvrir les loyers impayés auprès de notre assureur comme il le ferait avec une personne physique.

Le propriétaire est doublement rassuré puisque :

  • L’équipe Unkle analyse le dossier de location à la place du propriétaire et émet un certificat d’éligibilité.
  • Cette garantie est gratuite pour lui.

Comment puis-je être éligible chez Unkle ? Rien de plus simple !

  • Effectuez une demande en moins de 5 minutes
  • Obtenez en quelques heures un certificat d’éligibilité
  • Plus qu’un garant : assiste dans les démarches, contacte propriétaires
  • Payez une fois l’appartement trouvé

Plus qu’un garant, Unkle vous assiste dans toutes vos démarches, et vous aide dans vos relations avec votre futur propriétaire. Contactez-nous pour plus de détails sur notre garantie, nous serons ravis de vous accueillir dans la communauté.