Quelles conditions faut-il remplir pour être garant ?

Quelles conditions faut-il remplir pour être garant ?

Se porter garant : quelles sont les conditions ?

Un de vos proches vous demande de l’aider dans sa recherche d’appartement et de vous porter garant. Ce n’est pas une décision à prendre à la légère, elle peut en effet avoir des conséquences financières lourdes en cas de défaut de paiement.

Les propriétaires exigent de plus en plus souvent un garant lors de la signature du bail. Si cet engagement n’est pas légalement obligatoire, la pratique conduit à le requérir de façon quasi systématique.

En effet, en vous portant garant, vous rassurez les propriétaires puisque vous prenez l’engagement de payer le loyer à la place du locataire en cas de défaut de paiement de son loyer. Le propriétaire peut donc vous demander l’intégralité du montant du loyer et des charges que le locataire n’aura pas payé.

Si vous décidez de vous engager sous caution solidaire, le propriétaire pourra vous contraindre à payer dès le premier euro de loyer impayé (pour comprendre la différence entre caution simple et caution solidaire, voir notre article Caution simple ou solidaire : quelles différences ?).

La liste des conditions à remplir pour se porter garant

Les conditions pour être garant- infographie unkle-
  • Gagner plus de 3 à 4 fois le montant du loyer.
  • Avoir une situation stable [CDI, fonctionnaire, retraité].
  • Avoir un historique en France

Devenir garant : pas n’importe quand !

La loi Boutin interdit au bailleur ayant souscrit une assurance garantissant les obligations locatives de recourir à un garant. Si le propriétaire ne respecte pas la loi, le cautionnement est considéré comme nul.

Cette interdiction ne s’applique pas si le locataire est un étudiant ou un apprenti.

Rédiger à la main l’acte de cautionnement

L’engagement de cas prend la forme d’un écrit [l’acte de cautionnement] que garant doit remplir le garant.

L’acte de cautionnement doit mentionner :

  • A combien s’élève le loyer : [en chiffres et en lettres]
  • Jusqu’à quel montant va la caution
  • A quoi s’engage le garant si le locataire ne remplit pas ses obligations [impayés, dégradations]
  • Si c’est une caution simple ou solidaire
  • Il faut aussi inclure un extrait de la loi Alur.

Un garant solide financièrement

Pour devenir garant, vous devez apporter la preuve de revenus suffisants au propriétaire. Le revenu minimum ne fait l’objet d’aucune obligation légale, mais un propriétaire demande généralement un revenu correspondant à 4 fois le montant du loyer (contre 3 fois pour le locataire).

Sachant que le garant sert à rembourser les dettes du locataire en cas d’impayés, celui-ci doit avoir des ressources suffisantes.

Combien doit gagner un garant pour une location ?

C’est le propriétaire qui estime si le garant gagne assez pour pouvoir rembourser le loyer.

Entre plusieurs candidats, il choisira probablement le garant avec les revenus les plus élevés pour ne prendre aucun risque.

A minima, le garant doit gagner au moins 3 et 4 fois le montant du loyer pour augmenter ses chances auprès du propriétaire.

Plus la concurrence est rude (Paris, zones tendues), plus le garant devra avoir un salaire conséquent. Le prix des loyers grimpe très vite (surtout dans les grandes villes comme Paris).Ex: Combien un garant doit il gagner pour se porter caution d’un locataire (Paris) ?

Nombre de m2Prix moyen du loyer (paris)3x le loyer (€)4x le loyer (€)
12 m2565 €1 694 €2 260 €
22 m2863 €2 589 €3 452 €
28 m2 (T1)1 001 €3 003 €4 004 €
39m2 (T2)1 290 €3 870 €5 160 €
60 m2 (T3)1 819 €5 457 €7 276 €

Source : LCI — 28 mars 2019 — Louer à Paris coûte de plus en plus cher — prix moyen du m — à Paris en 2019

Garants : Quels documents fournir pour une location ?

Le propriétaire demande de justifier vos revenus grâce aux pièces suivantes :

Pour une personne physique :

  • 3 derniers bulletins de salaire
  • Dernier avis d’imposition
  • Justificatifs d’autres revenus, d’aides, de versements de retraite…
  • Pour une personne morale : les trois derniers bilans.

Attention : Il ne faut pas oublier de fournir les pièces justificatives de votre situation personnelle !

  • Un justificatif d’identité
  • Un justificatif de domicile
  • Une attestation d’activités professionnelles.

Quand est-ce-que la désignation d’un garant n’est pas autorisée ?

Location vide + garantie loyers impayés :

La Loi ALUR + Boutin précise : Pour la location d’un logement vide, le propriétaire ne peut pas exiger un garant si le locataire bénéficie d’une garantie loyers impayés. En cas de non-respect de cette règle, l’acte de caution n’est pas valable.

Les personnes morales [HLM, Assurance] n’ont le droit de réclamer un garant que si : L’étudiant ne bénéficie pas d’une bourse de l’enseignement supérieur.

Le garant-personne morale Unkle

Vous n’avez pas de garant, personne physique ? Ne vous inquiétez pas, Unkle est là !

C’est le nouveau garant des locataires, qui permet de booster votre dossier de location. Il rassure les propriétaires, grâce à l’assureur SADA, qui se porte caution dans le cas où un locataire ne paierait pas son loyer.

Articles Unkle - Avis d'imposition

Comment trouver son avis d’imposition ?

Tutoriel pour trouver son avis d’imposition L’avis d’imposition se trouve aujourd’hui facilement en ligne, via l’espace « impot.gouv ». Les documents comme la taxe d’habitation, avis d’imposition et…
Lire l’article
Être garant, quelles sont les responsabilités ?

Être garant, quelles sont les responsabilités ?

Les responsabilités du garant pour location

Être garant, c’est s’engager à rembourser le propriétaire en cas d’impayés de loyers. Se porter garant n’est pas sans risques. Le garant s’engage jusqu’à la fin du bail (il n’est pas possible de se rétracter). La responsabilité du garant est engagée quand il faut rembourser : « les loyers impayés + charges, les dégradations, les intérêts des loyers en retard ». Il peut y avoir des risques pour celui qui se porte caution pour un tiers.

À quoi s’engage le garant ? (Loi du 6 juillet 1989)

Le garant est demandé par le propriétaire afin de se protéger contre les risques d’impayés. Il apporte une garantie financière au propriétaire en cas de non-paiement du loyer. Le propriétaire doit donc s’assurer que le garant a bien les moyens financiers pour couvrir les dettes du locataire.

La responsabilité du garant est engagée dans 3 cas :

  • Impayés de loyer + charge : Si le locataire ne paye pas son loyer et/ou les charges, le garant s’engage à payer jusqu’à une certaine somme prévue dans l’acte de cautionnement.
  • Dégradations du logement : Le garant doit rembourser les frais de réparation qui sont dus par le locataire.
  • Retard de paiement : Si le retard de loyer est récurrent et pose problème au bailleur, des intérêts de retards être réclamés. Cette situation reste très encadrée par la loi.

Caution simple ou solidaire ?

La caution simple :

Dans le cas d’une caution simple, le bailleur est dans l’obligation de se retourner dans un premier temps contre le locataire.

3 étapes :

  • Le bailleur envoie d’abord un commandement de payer qui sera rédigé par un huissier.
  • Si cela ne fonctionne pas, il engagera des procédures judiciaires.
  • Si cette procédure échoue, le bailleur peut alors se retourner contre la personne qui se porte caution. Pour cela, il faudra lui envoyer une lettre recommandée avec AR pour le prévenir que la procédure n’a pas marché.

La caution solidaire :

Pour la caution solidaire, la responsabilité du garant intervient plus tôt. Le bailleur n’a pas à se retourner contre le locataire et peut directement faire appel au garant dès le premier impayé.

Durée de l’engagement

Une caution peut être à durée limitée ou indéterminée. Dans tous les cas, le garant est obligé de répondre à ses engagements jusqu’à la fin du bail.

Dans une caution à durée limitée

Le garant physique s’engage jusqu’à la fin du bail. Il n’y a pas de possibilité de rétractation. Ce n’est qu’une fois que le bail arrive à échéance qu’il n’a plus d’obligations.

Dans une caution à durée indéterminée :

Sans délimitations dans le temps, le garant a possibilité de libérer de ses engagements à tout moment (une fois la fin du bail). Il doit simplement envoyer une lettre recommandée avec AR au bailleur. Cependant, il est assez rare qu’aucune indication de durée ne soit mentionnée dans l’acte de caution.

Quels sont les risques de se porter garant ?

Se porter garant n’est pas une simple formalité, il y a des risques financiers. L’acte de cautionnement engage le garant à régler les dettes du locataire.

En cas de caution simple : Le bailleur se retourne dans un premier temps vers le locataire avant de se retourner contre le garant.

En cas de caution solidaire : Le propriétaire peut s’attaquer directement au garant.

Attention ! Une fois que l’on s’est porté caution, il n’y a pas moyen de se désengager avant la fin du bail.

Pour en savoir plus sur les difficultés encourues, consultez notre articles sur les risques de se porter caution.

La garantie locative sécurisée Unkle

Unkle sécurise gratuitement   le loyer des propriétaires

En cas d’impayés, le bailleur à juste à prévenir Unkle et notre assureur SADA Assurance le remboursera sous 48 heures. S’il doit y avoir une expulsion du locataire, c’est Unkle qui se charge des démarches.

Article Unkle - Un garant pour quoi faire ?

Un garant : pour quoi faire ?

Qu’est ce qu’un garant ? Les propriétaires reçoivent parfois jusqu’à plus de 50 candidatures pour un logement notamment dans les grandes villes. Ils privilégient donc le…
Lire l’article
Quel organisme peut se porter garant pour une location ?

Quel organisme peut se porter garant pour une location ?

Les différents organismes qui peuvent se portent caution pour une location

Plusieurs organismes de garant pour location (payants ou gratuits) existent. Depuis le 11 juillet 2019, la garantie Loca-Pass n’est plus disponible et a été remplacée par la garantie Visale. Voyons les différents organismes de caution qui existent, leurs points forts et leurs faiblesses.

Demander à un organisme d’état d’être son garant

Lancé en 2016, Visale est un dispositif public mis en place par Action Logement. Il garantit les impayés du locataire (charges comprises), avec un maximum de 36 mois non payé.

Toutes les démarches se font en ligne sur le site de Visale. Si le candidat est éligible, il reçoit un visa certifié à présenter au propriétaire. Visale délivre simplement un certificat, il ne se charge pas de convaincre le propriétaire d’accepter un locataire.

Qui est éligible à Visale ?

La garantie Visale ne s’adresse qu’aux salariés de moins de 30 ans.

Si vous commencez un nouvel emploi ou si vous avez une promesse d’embauche, il peut être possible de faire une demande de garantie Visale (6 mois après le début du contrat).

Il ne faut pas dépasser un taux (rapport entre la totalité des dépenses du ménage liées au logement et les revenus du ménage) de 50 % pour avoir accès à la garantie Visale.

Visale ne s’applique que pour les logements appartenant au parc locatif privé. Seules les résidences principales qui sont sur le territoire français sont éligibles au dispositif.

N’est pas éligible à Visale :

  • Les retraités
  • Les mineurs
  • Les logements publics
  • Les logements insalubres

Les avantages et inconvénients de Visale.

Les points forts de Visale :

Visale est un dispositif officiel et gratuit.

Les points faibles de Visale :

D’un point de vue du locataire :

Il faut remplir plusieurs conditions d’éligibilité. Il faut avoir moins de 30 ans. Visale n’accompagne pas le locataire dans sa démarche pour convaincre le propriétaire, il se contente de délivrer un certificat. Plusieurs agences refusent la garantie Visale, car il doutent de la solvabilité du candidat.

D’un point de vue du propriétaire :

Les propriétaires ont peur de « contraintes administratives » de la part de l’État. Ils estiment aussi qu’un locataire qui demande la garantie Visale « n’est pas très solvable ».

La garantie Loca-pass, qu’est-ce c’est ?

Loca-Pass était un dispositif de caution mis en place par Action Logement. En cas d’impayés, Action logement remboursait le bailleur (pour une durée de 9 mois). C’est ensuite au locataire de rembourser le montant du loyer à Loca-Pass.

La garantie Loca-Pass était accessible pour les salariés du secteur privé de moins de 30 ans qui avaient des difficultés pour payer leur loyer. Cette garantie gratuite valable pour 3 ans ne s’applique que pour les résidences principales sur le territoire français.

La fin du dispositif de garantie Loca-Pass

Depuis le 11 juillet 2019, il n’est plus possible de bénéficier de la garantie Loca-pass.

Ce dispositif a été remplacé par la garantie Visale.

locapass garant - la fin du dispositif d’Action Logement

La caution bancaire : Demander à sa banque d’être son garant

La banque peut également devenir votre garant. Pour cela il faut demander à son banquier de mettre en place une caution bancaire.

Une caution bancaire consiste à placer une somme conséquente (près d’un an de loyer) sur un compte bancaire bloqué. En cas d’impayé, le propriétaire se remboursera avec l’argent déposé sur le compte bloqué.

La caution bancaire est peu courante. Elle reste difficile à mettre en place. Il est compliqué pour le locataire de mettre de côté l’équivalent d’un an de loyer sur un compte bloqué. Des frais bancaires sont à prendre en compte et peuvent varier d’une banque à une autre.

Trouve un garant solide avec Unkle

trouver un garant pour location avec Unkle

Avec la garantie Unkle, vous pouvez obtenir un garant sans difficulté. Tout est bouclé en 3 minutes sur Unkle.fr.

Pas besoin d’avoir 1 an d’épargne ou moins de 30 ans.

Il suffit de remplir ses coordonnées d’envoyer ses justificatifs et le tour est joué. Plus de 50 000 locataires nous ont fait confiance, alors vous aussi lancez vous.

Qui paie la taxe d’habitation ?

La taxe d’habitation est incontournable. Elle s’applique pour le propriétaire ou le locataire. Unkle vous explique tout ce qu’il faut savoir sur cette taxe.
Lire l’article
Articles Unkle - Avis d'imposition

Comment trouver son avis d’imposition ?

Tutoriel pour trouver son avis d’imposition L’avis d’imposition se trouve aujourd’hui facilement en ligne, via l’espace « impot.gouv ». Les documents comme la taxe d’habitation, avis d’imposition et…
Lire l’article
La garantie loyers impayés vs garant

La garantie loyers impayés vs garant

Différence entre le garant (caution) et la garantie loyers impayés

La garantie loyers impayés (GLI) est une assurance payée par le propriétaire (2%-5% du loyer). Elle garantit le propriétaire contre les risques d’impayés. Cependant elle est très procédurière et la sélection des candidats locataires est difficile.

Il est crucial pour un propriétaire bailleur de se protéger contre les risques d’impayés. D’autant plus que les procédures pour se faire rembourser, récupérer son logement ou expulser le locataire sont longues et coûteuses. Plusieurs solutions existent pour se protéger des impayés (garant physique, garant moral, Visale, la caution bancaire…).

Voyons ensemble plus en détail la garantie contre les loyers impayés (GLI) et la différence avec le garant.

Qu’est-ce que la garantie loyers impayés (GLI)

La GLI est une assurance payante (entre 2 et 5 % du loyer charges incluses) payée par le propriétaire.

L’Assurance loyers impayés prend en compte :

  • La couverture contre les risques d’impayés de loyer.
  • Le recouvrement du loyer
  • Les démarches d’expulsion du locataire qui ne paye pas.

La procédure de GLI est assez formelle et ne convient pas à tout type de locataire (gagner 3 fois le montant du loyer). Il faut faire très attention au respect des clauses du contrat pour éviter que la compagnie d’assurance ne se désengage.

Sachez qu’il n’est pas possible d’avoir les deux garanties à la fois (sauf pour les étudiants).

Comment fonctionne la GLI ?

Les conditions :

  • Le bailleur doit fournir la preuve que le locataire est bien solvable
  • Il faut prévenir immédiatement la compagnie d’assurance dès le premier impayé
  • Une clause résolutoire et/ou de solidarité doit être incluse dans le contrat

Prenez garde ! La compagnie d’assurance est très regardante sur les conditions du contrat. Si l’une des conditions n’est pas remplie, elle n’hésitera pas à se dédouaner du remboursement.

Qui paye la garantie loyers impayés ?

C’est au propriétaire de payer la GLI. Cela empiète donc sur ses marges de loyer et sur son investissement locatif. Il faut compter entre 2,5 et 5 % du loyer (charges incluses).

Quels sont les problèmes avec la GLI ?

La GLI est à la charge du propriétaire

Cela empiète sur ses mensualités de crédit.

Le choix de locataire éligible

Les critères pour choisir un candidat locataire éligible sont assez stricts. Le bailleur doit s’assurer et prouver qu’il a fait toutes les vérifications possibles pour s’assurer de la solvabilité du candidat.

Pas de profils à risque = Peu de prise de risque

En d’autres termes l’assurance ne choisit que les candidats « sans risque ». Cela réduit donc grandement le nombre de locataires possible (surtout en zone tendue où la demande de logement est très forte).

Le locataire demandé doit gagner près de 3 fois le montant du loyer et avoir une situation stable (ce profil de locataire est plutôt rare aujourd’hui).

Le délai d’attente de remboursement

Contrairement à un garant moral qui rembourse dès le premier impayé en moins de 48h, il faut s’attendre à un certain temps d’attente pour se faire rembourser avec une GLI.

En cas d’impayé il faut :

  • Envoyer des lettres de relances au locataire
  • Appeler son assureur rapidement
  • Prouver que l’on a bien vérifié la solvabilité du locataire
  • Attendre la décision de l’assureur pour être remboursé

La lourdeur de la procédure

L’assureur est très « tatillon » sur le moindre détail des clauses du contrat. Il étudiera en détail si le locataire remplit bien toutes les conditions de solvabilité et si les relances de paiement ont été faites.

En conclusion :

La GLI n’est pas en faveur du propriétaire. Celui-ci doit payer un % du loyer. De plus la compagnie d’assurance prend peu de risque avec le profil des candidats et le remboursement n’est pas automatique. Il faut donc prendre soin de bien remplir toutes les conditions du contrat pour pouvoir être remboursé.

Quelle est la différence avec un garant physique ?

Qu’est un garant physique ?

Le garant physique est une personne (généralement un proche) qui se porte caution en cas d’impayés du locataire.

Si le locataire ne paye pas son loyer, le bailleur peut se retourner vers le garant qui s’est porté caution afin de se faire rembourser.

Différence avec un garant physique

Le garant physique est gratuit. Il n’a pas possibilité de se désengager et est obligé légalement de rembourser les dettes du locataire en cas d’impayés. La plus grande difficulté est de trouver un garant solide qui puisse rassurer le propriétaire.

Le garant physique requiert moins de démarche administrative. Il s’engage à rembourser le propriétaire en cas d’impayés.

Quel est le problème du garant physique ?

Difficulté de trouver son garant

La première difficulté est bien sûr de trouver un garant. Il est dur de trouver quelqu’un qui accepte sachant que sa responsabilité financière est engagée. Il est aussi inconfortable de demander à un de ses proches d’être son garant après un certain âge (lorsqu’on est bien établi ou parent).

Le garant doit remplir plusieurs conditions (financière, stabilité, origine)

Le garant doit être solide financièrement

  • Gagner 4 à 5 fois le montant du loyer
  • Avoir un historique en France
  • Avoir une situation stable (CDI hors période d’essai, fonctionnaire, retraités)

Le remboursement du loyer n’est pas automatique

En cas de caution simple, le bailleur doit dans un premier temps se retourner vers le locataire (et en fournir la preuve) avant de se tourner vers le propriétaire. Cette procédure est plus longue pour le bailleur.

En cas de caution solidaire, le bailleur peut directement se retourner vers le garant pour remboursement. La caution solidaire arrange davantage le garant.

Le garant est obligé de payer, mais il faut le relancer jusqu’à ce qu’il paye. Cela peut finir au tribunal.

Plusieurs garants peuvent être exigés.

Il arrive que les propriétaires demandent au locataire d’avoir plusieurs garants. Trouver 2 garants pour une location est très complexe.

Un garant peut couvrir plusieurs locataires simultanément.

Une même caution peut se retrouver à garantir plusieurs personnes à la fois, la solvabilité du garant peut être mise à mal s’il doit faire face à plusieurs cas d’impayés en même temps.

La garantie locative Unkle

Unkle la garantie loyers impayés gratuite

Avec Unkle, le propriétaire ne paye rien et est remboursé sous 48h dès le premier impayé.

Si vous avez un impayé, un coup de fil à Unkle est nous vous remboursons directement. Vous n’aurez rien à prouver de votre côté pour être éligible.

Nous sommes moins strictes sur la sélection des candidats qu’un assureur. Testez l’assurance GLI gratuite d’Unkle ! Pas de paperasse ou de démarches interminables. Nous nous occupons de tous.

Louer sans garant, un choix difficile et risqué

Louer sans garant, un choix difficile et risqué

La location d’appartement sans garant, une bonne décision ?

Personne n’a pu se porter garant pour votre logement, vous cherchez donc à louer sans garant ? Bien que le garant ne soit pas obligatoire, il est très difficile de louer sans avoir de garant. Cependant, des solutions existent : la caution bancaire, trouver un propriétaire compatissant, se faire recommander par un proche, passer par un garant personne morale … Voyons ce que valent ces différentes solutions.

Est-ce qu’un garant est obligatoire ?

En principe : Avoir un garant n’est pas une obligation pour louer un logement.

En réalité : La quasi-totalité des propriétaires réclame un garant afin de se protéger des impayés de loyers.

Dans le cas où un garant n’est pas réclamé par le propriétaire, il demandera au moins :

  • Une caution
  • Un dépôt de garanti

Les personnes ayant un revenu élevé (3 fois le montant du loyer) et une situation stable peuvent en principe prétendre à une location. Tout dépendra du propriétaire.

2 cas spécifiques prévus par la loi :

  • La loi Boutin encadre tout ce qui concerne la caution locative. Elle interdit à un propriétaire de demander un garant si le locataire bénéficie d’une assurance loyers impayés.
  • Lorsque le bailleur est une personne-morale (HLM, Association), il ne peut imposer un garant. Une exception : si l’étudiant n’a pas accès à une bourse de l’enseignement supérieur.

Comment trouver un logement sans garant ?

Il est aujourd’hui difficile de trouver un garant. Après avoir demandé à ses proches et sa famille, il n’y a plus vraiment d’options. Aussi, il peut être inconfortable de demander à un proche quand on est « majeur et vacciné ».

Il faut donc trouver « la perle rare » parmi les bailleurs qui puisse accepter.

Essayez de rassurer le propriétaire pour qu’il vous fasse confiance.

La garantie loyers impayés

Vous pouvez aussi essayer de faire prendre une garantie loyers impayés au propriétaire.

Cette garantie permet de couvrir les loyers impayés. Toute la difficulté est de convaincre le propriétaire.

Mais cette option est difficile, car cette garantie est payante pour le propriétaire (entre 2 à 5 % du loyer) et l’assurance prend peu de risque sur le choix des candidats.

Avoir un CDI et des montants 2,7 fois supérieurs au loyer est primordial.

C’est difficile, mais pas impossible.

S’il est si difficile de louer sans garant, c’est avant tout car le propriétaire :

  • Prends un risque important : 1 loyer impayé « ça fait mal au portefeuille » !
  • Cherche absolument à éviter les impayés de loyers
  • Les procédures d’expulsion et de recouvrement des dettes coûtent cher, sont longues et procédurières (2 ans pour expulser un locataire).
  • Le bailleur doit rembourser ses mensualités de crédit.

Le bailleur fera donc tout son possible quitte à demander des garanties élevées pour ne prendre aucun risque.

Il prendra en priorité les candidats qui ont : « un CDI, un salaire 3x supérieur au loyer, un garant solide. »

La concurrence est rude :

Surtout en zone tendue. A Paris où l’on voit des candidats faire la queue pour un studio, c’est « mission impossible » sans garant. Voir le reportage de France 2 sur la difficulté de se loger à Paris.

Alors, comment faire pour louer sans caution ?

Faites jouer votre réseau :

Faites-vous recommander un logement par un ami proche qui connaît bien le bailleur. Le propriétaire est plus susceptible d’accepter si c’est quelqu’un de confiance qui vous recommande. Reste maintenant à convaincre ce fameux bailleur.

Si vous connaissez vous-même le propriétaire, c’est encore mieux. Il faudra jouer sur ses sentiments pour qu’il accepte.

La caution bancaire : (forte épargne requise) :

Si vous avez une forte épargne, vous pouvez appeler votre banque pour mettre en place une caution bancaire. La banque place une somme importante (près de 10 mois de loyer) sur un compte bloqué. En cas d’impayé, le propriétaire aura accès à cet argent pour se rembourser. Cette solution est difficile, car il est dur de placer une telle somme sur un compte bloqué.

Visale : la fusion de CLE et de Loca-pass

Loca-pass n’est plus accessible depuis le 9 juillet 2019. La Caution Locative Étudiante (CLE) a été arrêtée en juin 2018 et remplacée par Visale.

Dans tous les cas, le propriétaire cherchera en priorité quelqu’un de solvable avec une situation stable. La demande de logement met le propriétaire en position de force (surtout dans les grandes villes). Entre plusieurs candidats il prendra celui avec les meilleures garanties.

Le garant Unkle : Une valeur sûre

trouver un garant pour location avec unkle

“ Louer sans garant comporte des risques, à consommer avec modération ! “

Vous pouvez toujours compter sur Unkle pour trouver un garant, c’est simple, rapide et surtout sans risques.

Article Unkle - Un garant pour quoi faire ?

Un garant : pour quoi faire ?

Qu’est ce qu’un garant ? Les propriétaires reçoivent parfois jusqu’à plus de 50 candidatures pour un logement notamment dans les grandes villes. Ils privilégient donc le…
Lire l’article

Qui paie la taxe d’habitation ?

La taxe d’habitation est incontournable. Elle s’applique pour le propriétaire ou le locataire. Unkle vous explique tout ce qu’il faut savoir sur cette taxe.
Lire l’article