Un garant est-il obligatoire ?

Ce n’est pas obligatoire mais fortement recommandé

« Aucun texte de loi n’oblige le locataire d’avoir un garant qui se porte caution pour lui. »
Si c’était si simple que cela nous ne serions pas là.

La majorité des propriétaires réclament systématiquement un garant pour se protéger des loyers impayés. Un autre moyen de se protéger est l’assurance loyers impayés, elle n’est pas compatible avec un garant.

Même si le taux de loyers impayés en France n’est « que » de 3 %, cela reste la principale crainte des propriétaires. Expulser un locataire qui ne paye plus son loyer relève du parcours du combattant en France. Cela peut prendre jusqu’à 2 ans de démarches. Le propriétaire n’hésite donc pas à exiger un garant solide et à refuser les profils qui ne sont pas en CDI ou qui ne gagnent pas 3 fois le loyer.

Trouver un propriétaire qui accepte de louer sans garant est assez rare et risqué.

Avoir un garant est indispensable pour se loger quel que soit son profil. Même si l’on gagne 3 fois le loyer et qu’on est en CDI, un garant est nécessaire. Si la situation du locataire se dégrade (chômage, dépense imprévue) il faut une personne qui puisse couvrir ses dettes et rembourser le propriétaire. Si le locataire souhaite se loger dans une grande ville, il doit « montrer patte blanche » au propriétaire et avoir les meilleures garanties possibles.

Mais pourquoi il faut un garant ?

Le locataire cherche à convaincre le propriétaire de lui louer et le propriétaire cherche à se protéger des impayés. Le garant est indispensable pour le locataire et le propriétaire :

Je suis locataire – pourquoi il me faut un garant ?Je suis propriétaire – pourquoi j’ai besoin d’un garant ?
–       Je cherche un logement et je veux convaincre le propriétaire de me louer
–       Je ne gagne pas 3 fois le loyer
–       Je ne suis pas en CDI
–       Je suis au chômage
–       Je n’ai pas d’historique en France
–       Aucuns propriétaires ne veulent me louer car ils estiment que je ne peux pas payer mon loyer tous les mois
–       J’ai un bon salaire et je suis en CDI, mais le propriétaire me réclame quand même un garant

–       Je cherche à me protéger contre les impayés
–       Je veux être rassuré
–       Je veux continuer de recevoir mon loyer si le locataire ne paye pas

Peut-on louer un appartement sans garant ?

« Louer un appartement sans garant, c’est difficile mais pas impossible ! »

Vous l’aurez compris, les propriétaires ne prennent aucuns risques dans le choix des locataires. Pour départager les candidats ils prendront celui qui a les meilleures garanties. A part vous faire recommander par un proche auprès d’un propriétaire, vous aurez du mal à louer sans garant.

Il existe malgré tout d’autres solutions :

La caution bancaire : Si vous avez une grosse épargne (cela peut être une solution envisageable. Pour faire une caution bancaire, il faut demander à un conseiller de placer une forte somme d’argent (12 mois de loyer) sur compte bloqué. Cette solution reste assez méconnue en France. Des frais de dossier sont à prévoir.

La GLI : Le propriétaire souscrit une assurance loyers impayés auprès d’une compagnie d’assurance. En échange d’une commission de 3 à 5 % du loyer, la compagnie protège le propriétaire en cas d’impayés. Un des problèmes de la GLI réside dans le choix des locataires couverts par l’assurance. En effet, seul les CDI qui gagnent 2,7 fois, les profils à risques sont écartés.

Garant physique vs garant moral

Il existe 2 types de garants pour une location : le garant personne physique et le garant personne morale.

Le garant physique : c’est en général un proche de la famille du locataire. Il connaît personnellement le locataire et lui rend un grand service en se portant garant pour lui. Après avoir demandé à ses parents et à sa famille proche, il devient difficile de trouver un garant qui accepte.

Le garant moral / garant en ligne : le garant moral est une entreprise, un institut bancaire ou une association. Ces entreprises acceptent d’être garant en échange d’une commission et si le locataire remplit plusieurs critères d’égibilité (salaire, épargne, prix du loyer, situation professionnelle)

Les conditions pour se porter garant : Avoir un garant n’est pas suffisant pour réussir à convaincre le propriétaire. Le garant doit être en CDI et gagner au moins 3 fois le loyer. Le garant doit aussi signer l’acte de cautionnement ou il s’engage à rembourser les dettes du locataire.