L’investissement locatif est un placement très attractif, cependant, il nécessite de prendre en compte de nombreux points pour être un placement rentable.
Il y a un point important mais peu connu : celui des assurances
Certaines sont indispensables, d’autres pas. 
Nous allons vous éclairer dans cet article, sur les différentes assurances qu’il va falloir choisir pour sécuriser votre investissement et comment réaliser des économies. 

Voici un récapitulatif des assurances :

  Obligatoire Coût moyen Comment économiser ? 
Assurance Emprunteur Oui (minimum de garanties : Décès , PTIA) 0,20 % du financement Faire une délégation d’assurance
Assurance Loyer impayé Non 2 à 4 % du loyer Choisir une offre en ligne (30% moins cher)
Assurance PNO  Non, sous certaines conditions 200€ / an Faire une étude comparative en ligne

 

Quelle assurance emprunteur choisir pour son investissement locatif ? 

 

La première assurance dans un investissement locatif est celle liée au crédit immobilier : l’assurance emprunteur. 
Exigée par les banques pour l’emprunt, une telle assurance est dans la majorité des cas souscrite auprès de la banque chez qui vous réalisez votre emprunt. Sachez qu’il est possible de souscrire auprès d’un autre organisme et même de changer d’assurance durant la durée de l’emprunt.
C’est ce qu’on appelle “la délégation d’assurance”. Dans un marché encore dominé par les banques à plus de 87%, faire appel à des comparateurs ou des courtiers tels que Réassurez-moi est l’occasion de réaliser de belles économies de plusieurs milliers d’euros sur la durée de votre emprunt. En effet, les tarifs sont souvent deux fois plus bas chez un assureur alternatif. 

Cette assurance vous couvre en cas d’accident, de maladie et de décès. Dans ce cas, c’est l’assureur qui remboursera l’emprunt.Il est important de savoir que, pour un investissement locatif, seul les garanties décès et la garantie perte totale et irréversible d’autonomie (PTIA) sont exigées par votre banque. Pour une couverture optimale et encore plus sécurisée vous pouvez souscrire à des garanties supplémentaires telles que :

  • la garantie invalidité permanente et totale (IPT),
  • la garantie invalidité permanente et partielle (IPP),
  • la garantie incapacité temporaire totale de travail (ITT),
  • la garantie perte d’emploi.

Pour bien anticiper les coûts de toutes ces options et possibilités, nous vous conseillons d’utiliser un comparateur d’assurance de prêt, surtout si vous êtes jeunes et non fumeurs (lire notre article sur le sujet).

 

L’assurance propriétaire non-occupant, une nécessité ? 

 

Comme son nom l’indique, cette assurance concerne les propriétaires qui n’occupent pas le bien qu’ils possèdent. Elle sert principalement à couvrir un sinistre pouvant survenir lorsque le bien est vide, entre deux baux par exemple.
Elle est obligatoire pour les biens en copropriétés, et facultative pour les autres. 

Cependant, lorsque votre bien est vide, il reste vulnérable. Les dégâts occasionnés tels que dégâts des eaux ou d’incendies, sans assurance ils seront alors entièrement à votre charge et peuvent rapidement atteindre des sommes astronomiques.

De manière générale, la grande majorité des propriétaires souscrivent à une assurance PNO. Il s’avère qu’il existe des contrats peu chers

 

L’assurance garantie des loyers impayés (GLI) pour sécuriser votre investissement ? 

 

Une GLI est une couverture optionnelle destinée aux propriétaires afin de les protéger principalement contre des loyers impayés. La GLI permet ainsi de sécuriser les revenus perçus par le bailleur, qui peuvent-être déterminants dans le remboursement d’un emprunt. 
Actuellement, les cas d’incident de paiement de loyer de locataires représentent environ 3% des biens en location. Ce pourcentage non négligeable peut rapidement représenter des pertes considérables pour le propriétaire. La réponse à toute problématique est la garantie loyers impayés (ou GLI). 

Une garantie de loyers impayés est souscrite par le propriétaire-bailleur auprès d’un organisme d’assurance. Le montant de la GLI est déterminé en fonction du loyer appliqué et deux conditions sont à prendre en compte afin de vérifier l’éligibilité du propriétaire : 

  • Le logement loué doit constituer la résidence principale du locataire,
  • L’assureur doit juger le locataire de solvable, (certaines assurances assurent la vérification et de la validation des dossiers de vos locataires).

L’assurance ensuite vous couvre :

  • Des loyers impayés remboursés jusqu’à un plafond dédié dans chaque formule, 
  • Des dégradations locatives,
  • Une protection juridique pour couvrir les frais du contentieux,
  • Avec ou sans franchise,
  • Sans délai de carence selon certains assureurs,
  • Des remboursements très rapides  : sous 30 jours maximum chez Unkle.

Si on regarde les nombreuses études sur le sujet, il existe une corrélation entre les locataires ne payant pas leur loyer et les locataires ayant causé des dégradations. C’est la raison pour laquelle nous recommandons fortement la garantie loyers impayés, dont le prix compris entre 2 et 4% du loyer vous épargnera des mauvaises surprises à coup sûr. 

Vous l’aurez compris, même si l’investissement locatif est une solution très prisée, il est nécessaire pour les propriétaires de se renseigner sur les assurances à prendre ou non et les tarifs existants. 

vue du ciel d'un quartier d'habitation

Qui paye la taxe d’habitation ?

La taxe d’habitation est incontournable. Elle s’applique pour le propriétaire ou le locataire. Unkle vous explique tout ce qu’il faut savoir sur cette taxe.
Lire l'article